COPERMA

Contactez

Résumé

COPERMA s’occupe d’un groupe de déplaces très grand aussi bien que les femmes et les orphelins violés. Il assure l’éducation aux orphelins ainsi qu’aux femmes violées. Leur centre de couture, est petit, afin de générer assez de revenus pour prendre en charge des si grands groupes. Leur zone d’action s’étend aux villages Kavingu, Butungera, Kahondo, Butondi, Kisunga, Mihake, Kitwa-Muke, Bulambo, Isale, et Mumole. L’association ne bénéficie d’aucune aide (financière ou matérielle),à part l’appui de la communauté de Butembo. Le PAM leur avait donné de l’appui pendant un certain temps, mais le contrat n’avait pas été renouvelé. Les orphelins ont des besoins énormes, dont celui de la nutrition.

Bénéficiaires

Cherche des financements pour

Autres commentaires

Cette O.N.G. s’occupe de la plupart des orphelins et femmes violées de la guerre que j'ai visitée comme beaucoup d'autres groupes. La plupart de ces personnes ont eu leurs maisons brûlées et ont besoin d’une assistance (tôles et articles ménagers) pour redémarrer la vie. Le PAM a aidé pendant trois mois et ils n'ont vu aucun appui international. Ils avaient toujours des difficultés mais cela était lié aux militaires congolais. Nous avons visité chacun de ces villages et les nombres de personnes étaient tristes.

Les femmes violées et les hommes (dans plusieurs villages) avaient peur d’aller vaquer à leurs activités champêtres suite aux difficultés du passé. Les villages sont dans très des contrées lointaines et je jamais n'ai vu des militaires accepter aux grandes intersections. Les populations ont assez de champs à cultiver, mais le problème de manque d’outils se fait sentir, au même titre que celui des frais scolaires des enfants. 75% des enfants ne fréquentent pas les écoles, qui d’ailleurs ne sont pas disponibles .Il faut des longs trajets pour accéder à l’eau, quelques stations de pompage de l'eau aideraient vraiment plusieurs de ces communautés. Les enseignants ne sont pas payés en argent, mais en vivres. L'école disponible ne disposait que de trois salles de classes et c’était une bénédiction à la communauté et aux orphelins.

Photos